Etude SemRush 2017 : les erreurs les plus courantes en SEO

Un professionnel du SEO qui se rend compte de ses erreurs

SemRush a récement publié les résultats de son étude 2017 sous forme d’infographie sur les 40 erreurs techniques les plus courantes en SEO. En effet, les critères de référencement étant assez flous et en constante évolution, certains points sont plus ou moins bien pris en compte par les agences et professionnels du SEO, ce qui met les sites sur un pied d’inégalité. Voici un petit récapitulatif des résultats de l’étude.

Crawlabilité

Les résultat de l’étude SemRush ont été divisés en trois catégorie : la crawlabilité, l’optimisation on-page et le SEO technique. En matière de crawlabilité, on peut voir que presque 17% des domaines en « www » sont mal configurés et que presque 5,5% utilisent des chaînes de redirection ou des boucles, ce qui peut créer divers problèmes plus ou moins important en matière de SEO. En effet, selon l’étude, un site sur 4 compterait des erreurs de liens et de redirection, ce qui pose un problème pour la crawlabilité.

Autre point important : le sitemap. Celui-ci est indispensable à l’indexation d’un site, pourtant, nombreux sont ceux qui contiennent des erreurs à ce niveau-là. Les erreurs en matière de sitemap les plus courantes sont :

  • les erreurs de format dans les fichiers sitemaps.xml
  • des mauvaises pages dans sitemap.xml
  • le fichier sitemap.xml non trouvé
  • le fichier sitemap.xml non indiqué dans robots.txt

D’autre part, l’infographie rappelle les problèmes courant d’URL trop longues – presque 4% -, trop dynamiques – environ 5,5% – ou encore avec des underscores – presque 20%.

Optimisation on-page

« Content is King ». On pensait tous le savoir…et pourtant !

  • Presque 66% de contenu dupliqué,
  • presque 94% de ratio texte/html trop bas
  • presque 74% de mots faibles sur page.

Consternant, n’est-ce pas ?

Une autre erreur très courante en matière de contenu est la balise méta description, ce qui peut se comprendre du fait qu’elle ne soit pas plus prise en compte par google. Toutefois, rappelons que si vous ne la complétez pas, ce sont les moteurs de recherche qui vont s’en charger, alors autant le faire vous-même plutôt que de le laisser faire par des robots.

Il en est de même pour la balise title, quelle soit manquante (environ 10%), trop longue (environ 61%), dupliquée (environ 53%) ou enocre trop courte (environ 26%). Même si elle n’a pas réellement d’influence notable sur les rankings, elle est pourtant très importante pour le taux de clics. C’est également le cas des images, peu prises en compte pour le référencement mais très appréciées par l’utilisateur, et de la balise h1, dont les erreurs les plus courantes sont :

  • la balise h1 manquante (environ 63%),
  • la balise h1 dupliquée du titre (environ 35%),
  • titres h1 multiples (environ 60%).

SEO technique

Du côté du SEO technique, critère qui a fortement évolué récemment est le temps de chargement des pages. Pourtant, encore plus de 20% des pages internet seraient encore trop lentes à charger. Cela peut venir du fait de l’utilisation d’une technologie trop ancienne qui, en plus de ralentir le chargement de votre page, pourrait poser des problèmes d’indexation. C’est le cas en l’occurence des contenus flash, des cadres ou encore des doctypes non déclarés.

Pour terminer sur une note positive, notons tout de même que SemRush a constaté que très peu de sites rencontrent des problèmes de SEO mobile, même si tous n’ont pas forcément une version mobile ou encore moins des pages AMP. Merci SemRush.

Soyez le premier à donner votre avis sur "Etude SemRush 2017 : les erreurs les plus courantes en SEO"

Poster un commentaire

Votre adresse email restera secrète


*