Penguin : Les liens ne sont pas vraiment une menace

Un pingouin mort

Lors de la sortie de Penguin, ce filtre a jeté un véritable froid sur toute la communauté SEO française. Et pour cause, de très nombreux sites se sont vus sanctionnés du jour au lendemain, oui mais, il me fallait pas tomber non plus dans la paranoïa !

Attention aux liens que vous faites

On le sait tous aujourd’hui et depuis le début, on en parlait récemment avec Nicolas Augé, Penguin est un filtre mis en place par Google afin de diminuer la force des liens et la puissance de ranking des sites gérés par des SEO qui avaient très bien compris le fonctionnement de l’algorithme. En même temps, tout était plutôt simple avant Penguin, il fallait beaucoup de liens et que ceux-ci soient ancrés sur les requêtes que l’on visait, de la masse, de la masse et en masse.

Ainsi, après de très nombreuses années à profiter d’un algorithme très facilement manipulable, beaucoup de référenceurs ont pris une grosse baffe quand la première version de Penguin a vu le jour. A partir de là, ceux-ci ont propagé une vague de paranoïa où faire du lien était devenu interdit. Le problème était surtout qu’ils n’avaient pas su faire la part des choses. Il fallait effectivement être lucide sur le fait que des milliers de liens avec la même ancre finirait par être sanctionné et que cette technique ne devait pas être utilisée sur des sites fait pour perdurer.

Les liens, c’est toujours aussi bon

Si certains n’ont jamais arrêté de faire des liens et n’ont jamais été pénalisés, c’est qu’ils avaient perçus le côté risqué de faire des liens tous ancrés à l’identique depuis bien des années. Ainsi, sans se soucier du filtre manchot, ils sont passés au travers de toutes les vagues facilement, mais ils étaient peu comparés aux nombres de SEO pénalisés et la paranoïa s’est répandue comme une trainée de poudre dans le milieu.

A force de réflexion, de tests, de recherche et de discussion (Mention spécial à Kevin pour sa clairvoyance à ce sujet), bon nombre de SEO se sont vites rendus comptes que les liens n’étaient pas vraiment le problème en soit, mais quand une rumeur envahie le grand public, celle-ci est difficilement stopable. Ainsi, les liens ont commencé a reprendre du service et a être de nouveau cherchés en masse, mais il aura fallu du temps pour que la communauté SEO leur refasse confiance entièrement de nouveau, cela a d’ailleurs à peine quelques mois… Penguin, tu ne nous auras pas stoppé, mais avouons-le, tu nous as bien ralenti. Google, surveille tes SERP, le SEO français est de retour en force !

Soyez le premier à donner votre avis sur "Penguin : Les liens ne sont pas vraiment une menace"

Poster un commentaire

Votre adresse email restera secrète


*