Les liens de langues étrangères sont-ils mauvais pour le référencement ?

Illustration des backlinks qui sont mauvais

C’est une question qui revient souvent sur le devant de la scène SEO française. Les liens provenant de sites rédigés dans une langue étrangère sont-ils nocifs pour le référencement d’un site ? C’est ce à quoi a tenté de répondre John Mueller lors d’un récent Hangout.

Désavouer les liens étrangers dès que l’on en obtient un ?

Lors d’un hangout réalisé début Mai (en vidéo en fin d’article), John Mueller s’est vu poser la question du potentiel négatif d’un ou de plusieurs liens en provenance de sites rédigés dans une autre langue que celle du site qui reçoit le lien. En d’autres termes, un lien étranger peut-il être nocif pour son référencement et doit-on obligatoirement les désavouer ?

Une question qui peut paraître bête pour certains, mais qui interroge sincèrement bon nombre de référenceurs. Peut-être sont-ils paranoïaques, quoi qu’il arrive, depuis que le filtre Google Penguin a fait son apparition, la question est clairement devenue légitime.

Une technique contre-productive

Si de nombreux SEO désavouent des liens à tour de bras dès que ceux-ci ne leur conviennent pas, d’autres ne désavouent jamais rien, considérant que des liens de mauvaises qualité sont tout à fait normaux dans n’importe quel linking d’un site. Ceux-ci n’ont pas tord, il suffit d’étudier d’un peu plus près le linking d’un site « populaire » sans référenceur derrière pour s’apercevoir que ces sites aussi ont des liens sans intérêt ou que d’autres qualifieraient aisément de nocifs. Mais, la question n’est pas là aujourd’hui, nous parlons clairement de désavouer les liens d’une autre langue que celle de son site.

D’après John Mueller, désavouer les liens étrangers est contre-productif car il s’agit la plupart du temps de liens de bonne qualité. Effectivement, quel site va faire un lien vers un site d’une autre langue si le contenu n’est pas de qualité ? Si l’on se met à la place de l’éditeur, quand nous faisons un lien vers un site d’une autre langue, c’est clairement que ce contenu à une très grande importance, sinon, nous favoriserions un site dans la langue de Shakespeare, non ? Il en va de même pour les étrangers. A partir de là, il devient totalement contre-productif de désavouer ces liens, à moins, bien sûr, que l’on parle de liens inutiles en provenance de forum en .ru et autres nids à spam.

Le Hangout en question (en anglais)

Soyez le premier à donner votre avis sur "Les liens de langues étrangères sont-ils mauvais pour le référencement ?"

Poster un commentaire

Votre adresse email restera secrète


*